Symptômes caractéristiques d’une mycose vaginale

Une mycose vaginale se manifeste par l’apparition de symptômes caractéristiques. Il est essentiel que vous reconnaissiez une infection sur la base de vos symptômes afin de pouvoir être conseillée à la pharmacie.

«Mycose vaginale» est le terme médical, également utilisé dans la langue courante, pour désigner une infection du vagin due à une levure largement répandue. Elle peut se développer lorsque votre système immunitaire est affaibli. Ce contexte assure des conditions favorables pour la multiplication de Candida albicans (levure).
Une mycose vaginale n’est pas une maladie vénérienne. Même si les symptômes causés par une mycose vaginale peuvent être vraiment désagréables, cette affection est facilement traitable.

Il convient également de noter qu’elle peut se manifester par des symptômes divers. Il est ainsi possible que vos symptômes diffèrent de ceux constatés par l’une de vos amies. De même, vous pouvez vous-même être confrontée à des symptômes différents d’une infection à l’autre.

Mycose vaginale – quels sont les symptômes?

En cas de mycose vaginale, la plupart des femmes constatent les symptômes suivants:

  • des démangeaisons au niveau de la zone intime;
  • une irritation à l’entrée du vagin;
  • un léger gonflement des lèvres vaginales;
  • des pertes blanches, dont la consistance granuleuse rappelle le cottage cheese.


Ces symptômes de mycose vaginale peuvent également survenir:

  • des douleurs lors des rapports sexuels;
  • des pertes épaisses;
  • des lèvres rougies et enflées;
  • des brûlures;
  • des douleurs lors de la miction;
  • une inflammation au niveau de la région vaginale.

Attention: symptômes suggérant une infection sévère

En cas d’évolution sévère, vous constaterez des symptômes de forte intensité, notamment:

  • dépôts blancs au niveau de l’entrée du vagin;
  • irritations cutanées, notamment rougeurs, également au niveau des régions corporelles avoisinantes, p. ex. l’intérieur des cuisses. De plus, des pustules peuvent survenir dans certains cas lors de mycose vaginale sévère.

 

Vous devriez consulter un médecin dans certains cas

Vous pouvez généralement traiter vous-même une mycose vaginale. Mais vous devriez consulter un gynécologue dans certains cas. Consultez votre médecin si vous:

  • avez une mycose vaginale pour la première fois;
  • développez une mycose vaginale plus de quatre fois par an;
  • êtes enceinte ou allaitez;
  • avez moins de 18 ans;
  • souffrez simultanément de fièvre, de frissons et de nausées ou de vomissements;
  • constatez des pertes malodorantes ou inhabituelles;
  • souffrez de maux de ventre;
  • avez déjà eu une réaction allergique aux médicaments contre la mycose vaginale.

Quelles sont les causes d’une mycose vaginale?

Normalement, il existe un équilibre entre les bactéries et les champignons dans le vagin. Si ce n’est plus le cas, une mycose vaginale peut se développer. Le champignon Candida albicans se multiplie. Différents facteurs favorisent le développement d’une mycose vaginale. Les cas suivants sont particulièrement favorables:

  • pendant une grossesse;
  • après un traitement par antibiotiques;
  • en cas de diabète;
  • en cas de système immunitaire affaibli.

Il n’y a pas de raison de paniquer

Une mycose vaginale n’est pas une affection rare. Beaucoup de femmes sont concernées, et souvent plus d’une fois au cours de leur vie. En outre, l’infection peut être très bien traitée. Si vous constatez pour la première fois les symptômes d’une mycose vaginale, consultez un médecin. Le traitement de la mycose vaginale est généralement rapidement efficace et vous pouvez constater un soulagement des symptômes en peu de temps. Par ailleurs, vous pouvez traiter vous-même efficacement une mycose vaginale.

Mycose vaginale pendant la grossesse

Une mycose vaginale n’a pas de répercussions négatives sur la possibilité de conception. En cas de grossesse, votre équilibre hormonal est modifié. La probabilité de développer une mycose vaginale s’en trouve accrue. Si vous constatez les symptômes d’une mycose vaginale pendant la grossesse ou la période d’allaitement, vous devez impérativement consulter votre médecin avant de commencer un traitement.

Sommet