Qu’est-ce que l’intertrigo inguinal? I Canesten®
Switch Language
Homme souriant portant un T-shirt blanc, satisfait après un traitement de l’intertrigo inguinal

Tout sur l’intertrigo inguinal

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’intertrigo inguinal et ses causes. Vous trouverez ici des informations sur les symptômes, le traitement et la prévention de cette mycose.

Qu’est-ce que l’intertrigo inguinal?

Savez-vous ce qui s’attrape aussi facilement qu’une mycose du pied, mais peut être encore plus désagréable? L’intertrigo inguinal, également appelé eczéma marginé de Hebra. Il s’agit d’une mycose due à un groupe de champignons appelé dermatophytes.

Se développant au niveau de l’aine, cette infection cutanée touche les organes génitaux, l’intérieur des cuisses et les fesses. L’intertrigo inguinal se manifeste par une éruption cutanée rouge et prurigineuse, souvent en forme d’anneaux. Les personnes qui présentent déjà une mycose du pied ou des ongles ont plus de risques d’attraper un intertrigo inguinal, car les dermatophytes se propagent très facilement lorsqu’on se gratte. Normalement totalement inoffensifs, ces champignons vivant sur la peau, les cheveux et les ongles peuvent se multiplier rapidement et entraîner une infection dès qu’ils sont dans un environnement chaud et humide, notamment lors du port prolongé de vêtements trempés de sueur.

L’intertrigo inguinal est généralement rencontré chez les adultes et les adolescents de sexe masculin, car l’humidité peut facilement rester piégée entre les bourses et le haut des cuisses. Les sportifs, qui transpirent beaucoup et gardent longtemps des vêtements moulants humides, sont aussi souvent touchés. Le risque d’intertrigo inguinal est en outre supérieur chez les personnes en surpoids, car les champignons se plaisent particulièrement dans les plis de la peau, où s’accumule souvent de la sueur. Notez néanmoins que l’intertrigo inguinal peut toucher chacun-e d’entre nous, car il s’agit d’une infection très contagieuse. La contamination passe par un contact étroit avec une personne infectée ou des vêtements ou des serviettes de toilette contaminés, voire par nos propres mains, lorsque nous touchons d’autres parties du corps infectées comme le pied.

Causes fréquentes de l’intertrigo inguinal:

  • vêtements serrés qui irritent la peau
  • humidité au niveau de l’aine due à la transpiration
  • port prolongé d’un maillot de bain mouillé
  • partage de serviettes de toilette humides ou de vêtements trempés de sueur
  • contact étroit avec une personne infectée

Symptômes de l’intertrigo inguinal

L’intertrigo inguinal peut être désagréable, gênant et pénible. Aussi est-il important de savoir en identifier les symptômes pour pouvoir le traiter rapidement. L’infection débute souvent par une éruption cutanée rouge qui démange et peut être douloureuse. L’éruption se propage ensuite du pli de l’aine à la cuisse en prenant la forme d’une demi-lune. Les autres symptômes sont les suivants:

  • sensation de brûlure au niveau de la zone touchée
  • peau qui pèle et crevassée
  • tâches squameuses rouges ou brunes.

L’intertrigo inguinal peut aussi s’étendre à l’intérieur des cuisses et aux organes génitaux (entraînant alors des démangeaisons au niveau du pénis, des bourses, des lèvres et de l’entrée du vagin), voire jusqu’à l’anus.

En l’absence d’amélioration de l’éruption cutanée dans les sept jours suivant l’instauration du traitement, il convient de consulter un médecin. Vous devez également demander conseil à un médecin si vous constatez une récidive de l’intertrigo inguinal quelques semaines après un traitement par un antimycosique.

Traitement de l’intertrigo inguinal: voici quelques mesures qui vous aideront à vous débarrasser de cette infection:

  • Lavez rigoureusement la zone touchée à l’eau chaude et au savon.
  • Après la baignade et le sport, séchez soigneusement la zone touchée.
  • Changez de vêtements et de sous-vêtements tous les jours.
  • Portez des vêtements amples en coton.
  • Poursuivez le traitement jusqu’à la fin, même si l’infection semble déjà disparaître.
Satisfait après le traitement de son intertrigo inguinal, un homme d’âge moyen sourit et tend le bras.

Prévention de l’intertrigo inguinal

Une bonne hygiène peut aider à prévenir l’intertrigo inguinal. Lavez-vous toujours soigneusement les mains après avoir été en contact avec une personne contaminée ou touché une zone infectée (pied présentant une mycose, p. ex.) ainsi qu’après le traitement des zones porteuses de champignons. La mycose du pied étant due aux mêmes agents pathogènes que l’intertrigo inguinal, un traitement doit être rapidement instauré pour éviter toute contamination de la région de l’aine.

Quelques conseils complémentaires:

  • Portez des vêtements amples pour faire du sport et évitez les fibres synthétiques.
  • Veillez à avoir une bonne hygiène et à garder la région de l’aine sèche, notamment après la toilette ou le sport.
  • Optez exclusivement pour des sous-vêtements en coton que vous changerez tous les jours.
  • Changez régulièrement de serviette de toilette et ne vous servez pas des serviettes laissées à disposition dans des espaces communs.
  • Utilisez des serviettes de toilette distinctes pour les zones infectées et le reste du corps.
  • Ne partagez avec personne vos affaires personnelles (vêtements et serviettes de toilette, notamment).