Mycose vaginale – une infection très désagréable

Une mycose vaginale est une infection largement répandue, mais généralement non problématique. Les femmes qui détectent une infection fongique au niveau de la zone intime ne sont qu’à un pas de la guérison. Le traitement peut être facilement mené chez soi.

Grübelnde Frau

Aussi petits que soient les pathogènes responsables d’une mycose vaginale, les femmes concernées considèrent très gênants les symptômes qu’ils entraînent. La levure Candida albicans est la cause de la plupart des mycoses vaginales. Il ne s’agit pas d’une maladie dangereuse. Il est possible de la traiter soi-même à l’aide de produits disponibles en pharmacie.

Reconnaître et traiter facilement une mycose vaginale

Une mycose vaginale est généralement facile à reconnaître. Les femmes qui ont déjà été concernées par cette affection en reconnaissent les symptômes.

Les symptômes caractéristiques d’une mycose vaginale sont:

  • de fortes démangeaisons dans la zone intime;
  • des lèvres vaginales légèrement gonflées;
  • des douleurs à l’entrée du vagin;
  • des rougeurs au niveau de la muqueuse;
  • des dépôts blanchâtres;
  • des pertes blanches à jaunâtres ayant une consistance semblable à du séré.


Par ailleurs, les symptômes suivants ne sont pas rares:

  • des douleurs lors des rapports sexuels;
  • des brûlures désagréables au niveau de la zone intime;
  •  des pertes visqueuses;
  • des douleurs lors de la miction;
  • des gonflements importants au niveau du vagin.


Vous pourrez obtenir des produits sans ordonnance à la pharmacie qui soulageront rapidement les symptômes et traiteront la mycose vaginale.

Dans certains cas, une consultation médicale est recommandée

Il est utile de consulter un médecin dans les cas suivants. Consultez votre gynécologue si:

  • vous souffrez pour la première fois d’une mycose vaginale et avez des doutes;
  • vous présentez plus de quatre infections par an;
  • vous souffrez de fièvre, de frissons, de nausées ou de vomissements;
  • vous êtes enceinte ou vous allaitez;
  • aucune amélioration nette n’apparaît dans les trois à cinq jours malgré le traitement.

Mycose vaginale – durée et pronostic

Les vaginalettes et crèmes permettent de traiter rapidement une mycose vaginale. En règle générale, les symptômes disparaissent complètement en trois à cinq jours.
Sans traitement, la durée d’une mycose vaginale ne peut être estimée. Dans de très rares cas, les symptômes disparaissent d’eux-mêmes après quelque temps. Néanmoins, l’infection fongique risque de traîner en longueur. Chez les femmes ayant un système immunitaire particulièrement affaibli, la mycose vaginale peut devenir systémique. Cela signifie que le champignon se propage et atteint des organes internes. Par conséquent, il convient toujours de traiter rapidement et adéquatement une mycose vaginale.

Causes d’une mycose vaginale

Une mycose vaginale n’est pas une maladie vénérienne. Le manque d’hygiène n’est pas non plus la raison pour laquelle l’affection se développe. Chez la femme, le vagin est bien armé contre les infections. La zone intime forme naturellement un environnement acide. Le pH bas et la flore vaginale en bonne santé constituent une barrière naturelle et préviennent la multiplication importante des champignons dans le vagin. Toutes les femmes ont des levures au niveau de la zone intime, lesquelles n’entraînent aucun symptôme. Ce n’est que lorsque le pH vaginal est modifié ou que le système immunitaire est affaibli qu’une mycose vaginale peut se développer.

Les circonstances suivantes peuvent favoriser une infection:

  • hygiène intime excessive qui altère la santé de la flore vaginale;
  • stress;
  • système immunitaire affaibli;
  • maladies telles que diabète sucré, dysfonctionnements de la thyroïde, etc.;
  • fluctuations de l’équilibre hormonal (pilule, grossesse);
  • certains médicaments (antibiotiques, corticoïdes).


Une mycose vaginale est une affection désagréable, mais qui n’a rien de honteux. La pilule est par exemple souvent la cause d’infections récurrentes – dans ce contexte, un produit ayant une composition différente peut s’avérer plus avantageux dans votre cas. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien à l’apparition des premiers symptômes. Avec le traitement adapté, l’infection sera rapidement contrôlée.

La mycose vaginale est-elle transmissible?

Les levures sont présentes partout dans l’environnement. C’est pourquoi on ne peut généralement pas déterminer la source de transmission d’une mycose vaginale. Les relations sexuelles sont la seule exception. Certes, une mycose vaginale n’est pas une maladie vénérienne, mais dans de rares cas, il est possible que les partenaires se contaminent mutuellement.

Traitement de votre partenaire

Les femmes sexuellement actives doivent parler ouvertement avec leur partenaire si elles souffrent d’une mycose vaginale. Dans certains cas, il est pertinent de traiter également le partenaire. C’est notamment le cas lorsque vous n’avez pas de risque accru de contracter des infections fongiques et que celles-ci se répètent au niveau de la zone intime à intervalles rapprochés ou si votre partenaire présente lui-même des symptômes.

Bien traitée, la mycose vaginale n’est pas un drame pendant une grossesse

Les femmes qui souffrent de mycose vaginale pendant une grossesse sont souvent très inquiètes. Aux symptômes désagréables s’ajoutent les inquiétudes concernant l’enfant à naître. Correctement traitée, une infection fongique pendant la grossesse ne représente aucun danger pour la mère ou l’enfant. Si vous êtes enceinte et souffrez d’une mycose vaginale, consultez votre gynécologue.

Conseil: que faire en cas de mycose vaginale survenant en vacances?

Vous vous réjouissez de passer quelques jours de détente à la mer, mais après quelques jours, vous ressentez déjà des démangeaisons et brûlures désagréables au niveau de la zone intime? Personne n’a envie de souffrir de mycose vaginale, en particulier en vacances. Mais c’est précisément pendant la plus belle période de l’année que le risque de développer une mycose vaginale est particulièrement élevé. La chaleur et les contacts répétés avec l’eau, que ce soit à la mer ou à la piscine, offrent les conditions idéales pour la multiplication des levures. Sachant que les mycoses vaginales surviennent souvent en vacances, il est judicieux d’emporter un médicament correspondant dans votre pharmacie de voyage.

Sommet