Démangeaisons dans la zone intime – les principales questions concernant la mycose vaginale

Le terme «mycose vaginale» est la désignation habituelle d’une infection vaginale liée à une levure. Elle se développe en cas de déséquilibre entre les bactéries et les champignons présents dans le vagin. La mycose vaginale survient lorsque le système immunitaire est affaibli et/ou que les bonnes bactéries dans votre vagin ne peuvent plus contrôler la croissance de certaines levures.

En cas de démangeaisons et de brûlures au niveau de la zone intime, une infection fongique en est souvent la cause. Vous trouverez ici les réponses aux principales questions que se posent les femmes concernées.

Démangeaisons au niveau de la zone intime – est-ce une maladie vénérienne? La mycose vaginale est-elle transmissible?

Non, la mycose vaginale ne fait pas partie des maladies vénériennes, car les contacts sexuels ne jouent qu’un rôle très limité dans l’infection. Cette affection n’est pas transmissible au sens traditionnel du terme. Néanmoins, votre partenaire devrait se faire examiner si vos infections ne cessent de revenir. Il existe en effet une possibilité – bien que faible – qu’il soit porteur du champignon pathogène sans développer lui-même les symptômes de l’infection.

Quels sont les symptômes caractéristiques en cas de mycose vaginale – en dehors des démangeaisons dans la zone intime?

Chaque femme est différente. Il se peut donc que les symptômes d’une mycose vaginale diffèrent d’une femme à l’autre ou même d’une infection à l’autre chez la même femme.
Néanmoins, il existe certains symptômes caractéristiques qui constituent souvent un signe clair de mycose vaginale. La plupart des femmes concernées font état des symptômes suivants:

  • démangeaisons (sévères) au niveau de la zone intime;
  • douleurs de type brûlure autour de l’entrée du vagin;
  • rougeurs et/ou léger gonflement des lèvres vaginales;
  • pertes blanches, semblables à du séré.

Quand dois-je consulter un médecin?

Même si les démangeaisons au niveau de la zone intime sont très désagréables, une mycose vaginale peut être efficacement traitée sans consultation médicale dans le cadre d’une évolution normale. Il est important d’utiliser un médicament efficace ayant une action fongicide. Toutefois, vous devrez vous adresser à votre gynécologue dans les cas suivants:

  • vous souffrez pour la première fois d’une mycose vaginale;
  • vous souffrez d’infections fréquentes et/ou l’infection récidive après moins de deux mois (vous avez donc le sentiment de toujours avoir une mycose vaginale);
  • vos symptômes ne s’améliorent pas en trois jours malgré le traitement;
  • l’infection ne disparaît pas après sept jours malgré le traitement;
  • vous êtes enceinte ou vous allaitez;
  • vous souffrez de fièvre, de frissons ou de nausées (allant jusqu’aux vomissements);
  • vous avez des pertes ayant une forte odeur et/ou une couleur jaunâtre ou verdâtre;
  • vous avez des douleurs au niveau du bas-ventre;
  • vous êtes allergique aux médicaments.
  • der Ausfluss stark riecht und/oder eine gelblich-grünliche Farbe annimmt
  • Sie Unterleibsschmerzen haben
  • Sie gegen die Medikamente allergisch sind.

Qui peut être infectée par une mycose vaginale?

La mycose vaginale est très largement répandue. Près de trois quarts des femmes souffrent d’une mycose au moins une fois dans leur vie, voire à plusieurs reprises. Même s’il est recommandé à la première occurrence de consulter son gynécologue pour des symptômes tels que de fortes démangeaisons dans la zone intime, les infections ultérieures peuvent être traitées efficacement à domicile.
Dans certaines situations, à savoir en cas de déséquilibre du milieu naturel du vagin, il existe un risque supérieur de mycose s’accompagnant des démangeaisons caractéristiques au niveau de la zone intime. Cela peut notamment être le cas si:

  • vous êtes enceinte;
  • vous venez d’être traitée par antibiotiques;
  • vous êtes diabétique;
  • vous avez vos règles;
  • vous prenez la pilule;
  • votre système immunitaire est affaibli.

Puis-je tomber enceinte malgré une mycose vaginale?

Oui, une mycose vaginale n’empêche pas de tomber enceinte. Sur le plan médical, rien n’empêche d’avoir des relations sexuelles en cas de mycose. Cependant, étant donné les symptômes, p. ex. fortes démangeaisons au niveau de la zone intime, la plupart des femmes concernées n’ont pas vraiment envie d’avoir des relations sexuelles.

Qu’en est-il si je développe une mycose pendant ma grossesse?

Il n’est pas inhabituel que des femmes enceintes souffrent de mycose vaginale. La flore vaginale naturelle est déséquilibrée du fait des changements hormonaux, ce qui permet aux levures de se multiplier.
Une mycose pendant la grossesse ne signifie pas automatiquement un risque pour l’enfant. En effet, là encore, l’évolution est généralement sans problème. Toutefois, vous devez impérativement consulter votre gynécologue et discuter du traitement médicamenteux. Cela s’applique également pour la période d’allaitement.

Comment traiter une mycose vaginale?

Vous pouvez traiter vous-même une mycose vaginale dans le cadre d’une évolution sans complications. Pour ce faire, des médicaments délivrés sans ordonnance sont disponibles en pharmacie. La plupart du temps, il s’agit de vaginalettes que vous devez introduire dans le vagin afin qu’elles y déploient leur action. Les préparations combinées proposent également une crème à appliquer sur la région génitale externe. Cette crème permet de soulager les démangeaisons gênantes au niveau de la zone intime. Les médicaments contre la mycose vaginale contiennent des principes actifs qui éliminent les levures et leurs spores. L’infection fongique est ainsi réprimée en quelques jours.

Et qu’en est-il des remèdes maison?

Compresses humides, bains de siège aux herbes ou tampons imprégnés de yaourt – non, non et non! La liste est longue s’agissant des remèdes prétendument «naturels» contre les démangeaisons au niveau de la zone intime. Beaucoup des méthodes proposées créent en fait un environnement favorable aux levures. En outre, il existe un risque de surinfection par des bactéries. Une mycose inoffensive peut alors devenir une affection dangereuse.

Comment puis-je prévenir les mycoses vaginales?

Les femmes qui souffrent souvent de mycose vaginale sont les premières à vouloir savoir comment prévenir autant que possible une nouvelle infection. De fait, certains comportements permettent de réduire le risque de propagation incontrôlée des levures. Ils permettent également de mieux maîtriser les mycoses chroniques.

Une flore vaginale en bonne santé

Une hygiène adaptée joue ici un rôle décisif. Il est important de se laver régulièrement, mais une hygiène intime excessive peut aussi agresser la muqueuse vaginale et ainsi endommager la flore.

  • Le nettoyage de la zone vaginale externe avec une lotion nettoyante douce suffit amplement.
  • Evitez les déodorants et autres produits parfumés au niveau de la zone intime.
  • Evitez les bains très chauds.


Le bon microclimat

Les mesures suivantes permettent d’éviter un environnement vaginal humide et chaud, favorisant les champignons:

  • changer de vêtements après avoir nagé ou transpiré en pratiquant un sport;
  • renoncer aux pantalons serrés, tels que jeans, notamment en été;
  • porter des sous-vêtements en coton et non en matière synthétique.


De plus, il est important de renforcer globalement votre système immunitaire, notamment grâce à une alimentation saine, une activité physique en plein air, un sommeil suffisant et la prévention du stress.

Sommet