Prévenir la propagation d’une mycose

Les mycoses du pied, les mycoses vaginales ou le muguet sont non seulement désagréables, mais se propagent également facilement à d’autres parties du corps. Avec les bons conseils et des règles de conduite simples, vous pourrez prévenir la propagation d’une éventuelle mycose.

Il est toujours désagréable de découvrir une mycose sur son propre corps. Dans un premier temps, on se demande ce qu’il faut faire pour traiter les symptômes. Puis assez rapidement, on s’inquiète quant à une éventuelle transmission de la mycose à d’autres parties du corps. Vouloir prévenir toute autre mycose est une idée judicieuse. Car les levures de l’espèce Candida albicans, les agents pathogènes typiques des mycoses, ne sont pas difficiles quant au choix de leur habitat.

Les zones du corps typiquement touchées par Candida albicans (levure) sont:

  • les pieds;
  • les ongles du pied et plus rarement les ongles de la main;
  • la zone génitale féminine;
  • rarement, le gland masculin;
  • les plis cutanés du corps (mycose du siège chez le nourrisson);
  • la bouche, l’œsophage et l’intestin.

Les dermatophytes touchent particulièrement facilement

  • la peau humide et gonflée;
  • les zones de pression et les points de friction et autres lésions de la peau et les ongles.

Les mesures d’hygiène préventives

En cas de mycose touchant la peau, les ongles ou la zone intime, la première mesure à prendre est d’instaurer immédiatement le traitement adéquat. Vous obtiendrez en pharmacie des préparations sûres et très efficaces pour combattre le champignon de manière simple et pratique. Avec un peu de vigilance et en prenant les bonnes mesures d’hygiène, vous pouvez prévenir toute propagation de la mycose. De plus, vous évitez ainsi de contaminer d’autres membres de la famille. Après la douche ou le bain, séchez les zones de peau touchées par la mycose en dernier. Vous évitez ainsi de répandre le champignon pathogène sur tout le corps avec la serviette de toilette. Après l’avoir utilisée, mettez la serviette de toilette au linge sale. Celle-ci ne doit être réutilisée ni par vous, ni par les personnes avec lesquelles vous vivez. Rien qu’avec cette mesure simple, vous prévenez durablement la propagation de la mycose.

Prendre bien soin du linge

Mettez chaque jour des sous-vêtements et des chaussettes propres. Lavez les serviettes de toilette, les sous-vêtements et les chaussettes qui sont entrés en contact avec une mycose du pied, une mycose des ongles ou une mycose vaginale à au moins 60 °C, car les champignons pathogènes supportent très bien les basses températures de lavage. Utilisez de préférence une lessive universelle pour linge blanc. L’agent blanchissant contenu dans ce type de produit détruit les champignons, virus et bactéries. Si vous avez des vêtements délicats qui ne peuvent être lavés qu’à basse température, utilisez un désinfectant spécial. Vous obtiendrez en pharmacie des produits qui agissent de manière fiable. Pensez à changer et à laver régulièrement le tapis de bain. Les champignons pathogènes peuvent survivre très longtemps dans les mailles du tapis. En cas de mycose du pied ou des ongles, la personne touchée peut prévenir la propagation de la mycose en utilisant son propre tapis ou sa propre serviette de toilette.

Renforcer les défenses de la peau

Pour nettoyer votre peau, privilégiez les produits qui ont un pH neutre pour la peau. Le pH naturel de la peau est de 5,5 (légèrement acide). Les savons et gels douche parfumés ont souvent un pH compris entre 9 et 12. Ils perturbent le milieu sensible de la peau, laquelle a ensuite besoin de plusieurs heures pour se régénérer. Ceci est particulièrement valable si vous souffrez de démangeaisons et de tiraillements cutanés. Chez la femme, la flore vaginale est encore plus sensible. Le pH de la zone intime féminine est inférieur ou égal à 4,5. Dans cet environnement acide, les champignons pathogènes n’ont aucune chance. Des lotions lavantes spéciales pour l’hygiène intime peuvent prévenir la propagation d’une mycose. Elles assurent un nettoyage doux et favorisent le développement de bactéries lactiques importantes pour lutter contre les champignons pathogènes. Privilégiez les vêtements 100% coton. Ceux-ci évacuent la sueur de la peau et assurent le maintien d’un environnement sec et sain.

Sommet