Vaginose bactérienne – Perturbation de l’équilibre microbiologique de la flore vaginale

Ce qui est vrai pour la mycose vaginale est aussi vrai pour la vaginose bactérienne. Vous pouvez vous-même traiter efficacement le problème. Le traitement par un gel spécial à base d’acide lactique est efficace contre la colonisation inadaptée de la flore vaginale en cas de vaginose bactérienne.

Un grand nombre de micro-organismes vivent dans le milieu vaginal bien équilibré d’une femme adulte en bonne santé. Un millilitre de sécrétion vaginale contient plus de 100 millions de germes et les dernières recherches ont pu identifier plus de 200 types de bactéries lactiques (lactobacilles) dans la flore vaginale normalement colonisée. Un milieu vaginal équilibré sur le plan microbiologique constitue un mécanisme de défense important contre les germes nocifs qui parviennent au vagin à partir de la peau, de la région anale ou pendant les rapports sexuels. L’activité des bactéries lactiques permet au vagin d’avoir un environnement constamment acide dans lequel les agents pathogènes potentiels peuvent difficilement proliférer. Les cellules vaginales de femmes ayant atteint la maturité sexuelle stockent des sucres sous l’influence des œstrogènes. Pour les lactobacilles, l’action de cette hormone sexuelle féminine est essentielle: leurs processus métaboliques traitent le glucose et le transforment en acide lactique. Cela permet de former un milieu acide avec un pH entre 3,8 et 4,4. Pour les bactéries pathogènes anaérobies, c’est-à-dire qui vivent sans oxygène, l’acidité crée un milieu inhospitalier: elles ne peuvent pas suffisamment se multiplier pour causer des dommages. Mais la fonction protectrice des bactéries lactiques va encore plus loin: certains types de lactobacilles fabriquent du peroxyde d’hydrogène (H2O2) qui a également une action désinfectante contre les germes anaérobies.

Vaginose bactérienne et mycose vaginale: similitudes et différences

Les mécanismes de protection du milieu vaginal sont étroitement liés à la bonne santé des bactéries lactiques. Les lactobacilles sont sensibles aux facteurs de perturbation provenant de l’environnement, mais aussi de l’intérieur du corps. Ils arrêtent leur croissance en cas de conditions environnementales défavorables et sont alors réprimés par d’autres micro-organismes. Un déséquilibre microbiologique de la flore vaginale au détriment des bactéries lactiques est appelé «vaginose bactérienne». Les caractéristiques de ce trouble sont:

  • une diminution significative du nombre de lactobacilles, suivie d’une baisse du pH;
  • une forte hausse des souches bactériennes anaérobies telles que Gardnerella vaginalis, Prevotella, Porphyromonas, Peptostreptococcus et Mobiluncus.

La colonisation inadaptée affaiblit fortement les mécanismes de défense du milieu vaginal et facilite la donne pour les germes pathogènes envahissants. Alors que la petite levure Candida albicans est responsable en cas de mycose vaginale, c’est notamment l’action des bactéries de l’espèce Gardnerella vaginalis qui joue généralement un rôle dans le développement d’une vaginose bactérienne. Les germes s’agglomèrent étroitement et recouvrent les surfaces du vagin pour former une couche épaisse de mucus.

Quand la vaginose bactérienne nécessite-t-elle un traitement?

La vaginose bactérienne est le déséquilibre microbiologique le plus fréquent de la flore vaginale. Ce qui est vrai pour la mycose vaginale est aussi vrai pour la vaginose bactérienne: un traitement ne se justifie pas seulement du fait de la détection du champignon ou de la bactérie pathogène dans le vagin. Candida albicans, tout comme Gardnerella vaginalis, font partie des germes qui peuvent également se retrouver en faible nombre dans le vagin de femmes en bonne santé. La situation ne devient préoccupante que lorsque leur activité est prépondérante dans un milieu vaginal qui a perdu sa fonction protectrice. Une vaginose bactérienne évolue sans symptômes dans la moitié des cas. Si des symptômes typiques surviennent et que vous les connaissez, vous pouvez traiter vous-même la maladie. Il convient d’utiliser une préparation spéciale à base d’acide lactique, p. ex. un gel, pour le traitement de la vaginose bactérienne.

Produits contre la vaginose bactérienne

Une préparation spéciale à base d’acide lactique est un produit éprouvé pour lutter contre la vaginose bactérienne. Il existe un gel à base d’acide lactique qui soulage les symptômes tout en restaurant l’équilibre du milieu vaginal. Appliquez le gel pendant une semaine à l’intérieur de la zone intime. En règle générale, vous constaterez déjà une amélioration de votre état et une atténuation des symptômes au bout de trois ou quatre jours.

Vaginose bactérienne: traitement pendant la grossesse

Pendant une grossesse, tout signe de maladie prend une importance particulière et le diagnostic par un médecin est indispensable. Une vaginose bactérienne est associée à un risque d’augmentation des infections gynécologiques et augmente le risque d’accouchement prématuré. Les femmes présentant un déséquilibre microbiologique du vagin souffrent souvent de fièvre après l’accouchement. Par ailleurs, le risque de troubles de la cicatrisation et d’infections des plaies est accru, p. ex. après une épisiotomie et tout particulièrement après une césarienne. Tout comme le traitement de la mycose vaginale, le traitement de la vaginose bactérienne a lieu sous surveillance médicale pendant une grossesse. Les observations montrent qu’un autotest préventif mesurant le pH du milieu vaginal permet de détecter et de traiter en temps opportun une colonisation inadaptée du vagin par les bactéries.

Sommet