Prévention d’une vaginose bactérienne

La prévention d’une vaginose bactérienne comprend des mesures et des règles de conduite simples que vous pouvez mettre en œuvre sans beaucoup de contraintes dans votre quotidien. A cet égard, une hygiène intime adaptée revêt une importance particulière. Elle permet de maintenir la flore vaginale en bonne santé. Découvrez ici comment les femmes peuvent éviter simplement une vaginose bactérienne.

La vaginose bactérienne touche de nombreuses femmes en âge de procréer. Elle compte parmi les affections vaginales les plus fréquentes et se traite facilement. Vous pouvez l’éviter en adoptant une hygiène intime adaptée. Pour la prévention de cette maladie, il est surtout indispensable de maintenir le pH acide naturel de la flore vaginale. Le respect de certaines règles de conduite simples permet largement d’empêcher l’apparition d’une vaginose bactérienne.

Vaginose bactérienne – désagréable et largement répandue

Si vous souffrez d’une vaginose bactérienne, sachez que vous n’êtes pas la seule dans cette situation: de nombreuses femmes ayant atteint la maturité sexuelle souffrent de cette affection. Heureusement, vous pouvez également la diagnostiquer et la traiter vous-même. N’oubliez pas que la vaginose bactérienne n’est pas une maladie vénérienne, et n’est généralement pas non plus associée à des rougeurs, démangeaisons ou irritations de la zone intime. Si vous pensez souffrir d’une vaginose bactérienne, vous présentez probablement au moins l’un des symptômes suivants

  • pertes aqueuses;
  • odeur désagréable, rappelant souvent une odeur de poisson;
  • pertes de couleur grise ou blanche.

Autre indice de vaginose bactérienne: l’aggravation de ces symptômes après les rapports sexuels ou pendant les règles. Il arrive aussi fréquemment que l’affection soit totalement asymptomatique et ne soit pas décelée. Cette affection est souvent confondue avec la mycose vaginale. Veuillez noter que la vaginose bactérienne présente d’autres symptômes et nécessite un traitement différent. Remarque: si vous êtes enceinte et souffrez peut-être d’une vaginose bactérienne, consultez sans tarder votre gynécologue. Cette affection peut en effet entraîner des complications en cas de grossesse. Dans certains cas, elle déclenche des contractions prématurées ou un accouchement prématuré. Le risque de fausse couche est également accru. Par ailleurs, une vaginose bactérienne survenant pendant une grossesse entraîne le risque que la mère souffre d’une inflammation du plancher pelvien. En cas de vaginose bactérienne, votre gynécologue vous prescrira un traitement rapidement efficace.

Hygiène intime adaptée

En ayant une hygiène intime menée avec discernement, vous contribuez largement à éviter la survenue d’une vaginose bactérienne. L’objectif fixé: préserver le pH acide. Ce pH garantit que l’équilibre microbiologique du vagin reste intact. Les bactéries lactiques, également appelées lactobacilles, veillent à ce que le vagin constitue un milieu acide. Si ces bactéries sont réprimées par une mauvaise toilette intime, d’autres bactéries néfastes peuvent prendre le dessus et déclencher une vaginose bactérienne. Vous trouverez ci-après les principales règles à suivre pour une hygiène intime qui vous permettra d’éviter la vaginose bactérienne.

  • Evitez systématiquement l’utilisation de déodorants ou autres produits de soin parfumés dans la zone intime.
  • Une hygiène excessive de la zone intime peut faire plus de mal que de bien. Evitez surtout un lavage trop fréquent.
  • Après un passage aux toilettes, utilisez impérativement la bonne technique pour vous essuyer. Afin d’éviter une vaginose bactérienne, nettoyez-vous toujours d’avant vers l’arrière en direction de l’anus. De cette manière, vous évitez efficacement que des bactéries intestinales entrent en contact avec le vagin et perturbent l’équilibre bactérien.
  • Après vous être lavée ou douchée, séchez soigneusement la zone vaginale avec une serviette propre. Il en va de même après avoir nagé ou fait du sport.

 Conseil: au lieu des gels douche et savons traditionnels, préférez des produits adaptés à cette région particulièrement sensible pour l’hygiène intime régulière. Les produits de soin habituels contiennent des composants irritants qui peuvent altérer le pH naturel de la zone intime. Une lotion ou mousse nettoyante qui tient compte de l’équilibre microbiologique du vagin est parfaitement adaptée à l’hygiène intime.

Autres conseils en matière de prévention

Si vous souhaitez éviter une vaginose bactérienne, veillez à nettoyer correctement vos sous-vêtements, en plus d’avoir une hygiène intime adaptée. Utilisez une lessive non irritante pour vos sous-vêtements. De plus, changez de culotte après le sport ou l’entraînement de façon à éviter une vaginose bactérienne. Changez fréquemment les tampons. De même, il convient de ne jamais porter trop longtemps une serviette hygiénique ou un protège-slip.

Sommet