Périménopause et ménopause

La plupart des femmes ont leurs dernières règles entre 45 et 55 ans. Les médecins parlent alors de ménopause. Vous découvrirez ici les informations utiles concernant la périménopause et la ménopause, leurs symptômes et les options thérapeutiques.

Tout comme les premières règles (ménarche), les dernières règles sont un moment particulier de la vie d’une femme. Le corps médical parle simplement de ménopause, mais ce moment est souvent associé à des sentiments mitigés pour la femme. D’un côté, elle n’aura plus de saignements tous les mois – souvent associés à des douleurs ou un sentiment de malaise. Ces saignements ont accompagné la femme pendant pas moins de 40 ans environ. Il est désormais également possible de renoncer à la contraception. Mais, d’un autre côté, les dernières règles signent la conclusion d’un chapitre important de la vie. Beaucoup de femmes doivent d’abord accepter l’idée qu’elles ne sont plus fertiles. Les dernières règles font partie de la périménopause. Les symptômes pendant cette période de changement varient d’une femme à l’autre.
La plupart du temps, la ménopause survient entre 51 et 55 ans. Si elle survient avant 40 ans, on parle alors de ménopause précoce. L’ablation des ovaires, une radiothérapie ou un traitement par des anti-œstrogènes peuvent également déclencher la ménopause.

Symptômes et troubles de la ménopause:

  • Bouffées de chaleur
  • Vertiges
  • Ostéoporose
  • Sécheresse vaginale
  • Variations de l’humeur
  • Chute des cheveux

Qu’est-ce que la périménopause?

Alors que les hommes continuent de produire de nouveaux spermatozoïdes dans les testicules pendant toute leur vie, le fonctionnement des ovaires chez la femme est complètement différent. Les fœtus féminins forment les ovaires à la 18e semaine de grossesse. Dès avant sa naissance, une femme dispose de tous les ovocytes qui pourront arriver à maturation. Avec l’arrivée de la fertilité, la femme utilise ce «stock». A 40 ans déjà, il est plus rare que des ovocytes pouvant être fécondés arrivent à maturation, même si vous avez l’impression que votre cycle est normal et inchangé. Les années de transition commencent alors et vous vous dirigez lentement, mais sûrement vers la ménopause. On parle de périménopause.

La ménopause

La ménopause ne survient pas d’un coup. Les modifications au niveau du corps de la femme commencent déjà au cours des années qui précèdent. La phase de modifications hormonales avant et après les dernières règles d’une femme est appelée périménopause. Les spécialistes parlent de préménopause pour désigner la phase avant la ménopause. Cette phase commence autour de 40 ans. Le fonctionnement des ovaires ralentit et la production hormonale diminue lentement.
En moyenne, les femmes ont leurs dernières règles entre 45 et 55 ans, et passent généralement en ménopause entre 51 et 55 ans. Les spécialistes parlent de périménopause pour désigner cette période, puis de postménopause. La périménopause peut être à l’origine de symptômes que les femmes jugent souvent très gênants. Néanmoins, la situation varie d’une femme à l’autre. Les fluctuations hormonales peuvent être tranquilles ou au contraire violentes, selon la prédisposition de chacune. La durée de la périménopause est tout aussi variable. Au total, le corps a besoin d’environ dix ans pour pouvoir mener à bien l’ensemble du processus.

Périménopause – Symptômes et troubles

La périménopause peut déclencher des symptômes à la fois physiques et psychologiques. La plupart des femmes remarquent déjà des modifications physiques et psychologiques quelque temps avant leurs dernières règles. Après les dernières règles, le corps de la femme a besoin d’encore un an environ pour effectuer complètement la transition. La chute du taux d’œstrogènes est responsable des troubles qui surviennent pendant la périménopause. Cette hormone féminine entre principalement en jeu pour la reproduction, mais influe également sur beaucoup d’autres fonctions de l’organisme.

Les produits suivants sont adaptés pour le traitement des symptômes accompagnant la ménopause:

  • préparations de phytothérapie;
  • traitement de substitution hormonale.

Les variations de l’humeur, un trouble répandu

Les adolescents sont sujets à un bouillonnement hormonal continu et sont perçus par la plupart des adultes comme étant imprévisibles. Il en va de même pour les femmes en périménopause. Variations de l’humeur, vulnérabilité importante, fatigue rapide, humeurs dépressives ou agressivité compliquent subitement la vie commune avec l’être cher. Des produits à base de plantes, comme la valériane, la mélisse, le houblon, le millepertuis ou la passiflore, peuvent apporter un soulagement agréable.

Sécheresse vaginale pendant la périménopause

Pendant la périménopause, beaucoup de femmes constatent une diminution de l’humidité au niveau du vagin. Environ une femme sur trois est alors concernée par la sécheresse vaginale. Les troubles vont d’une sensation de sécheresse jusqu’aux démangeaisons ou brûlures, en passant par des douleurs pendant les relations sexuelles. A cause du manque d’œstrogènes, la muqueuse vaginale devient plus fine et les glandes produisent moins de sécrétions. Vous pouvez renforcer le milieu vaginal et favoriser son humidité à l’aide de gels à base d’acide lactique. Les changements survenant au niveau de l’environnement de la zone intime rendent également les femmes plus sujettes aux infections vaginales d’origine fongique ou bactérienne. Vous pouvez vous-même traiter facilement les mycoses. Vous trouverez en pharmacie des produits fiables pour vous débarrasser efficacement et rapidement d’une mycose.

Sommet