Importants pour la réussite du traitement: les soins corporels en cas de mycose

La guérison d’une mycose ne repose pas seulement sur le traitement rapide et correctement suivi des zones touchées. La prise en compte de quelques règles fondamentales en matière de soins corporels peut également offrir un soutien efficace et aider à prévenir toute récidive.

Démangeaisons, brûlures, desquamation: une mycose est extrêmement pénible. En cas de mycose, vous devez savoir que le champignon ne s’en va pas tout seul. Les agents pathogènes, généralement des dermatophytes, des levures ou des moisissures, ne disparaissent pas d’eux-mêmes, et ce, que les spores aient colonisé les pieds, la peau ou le vagin. Il est nécessaire d’appliquer une crème antimycosique pour venir rapidement et efficacement à bout du champignon. Dans ce cadre, le principe actif appelé clotrimazole s’est avéré efficace. Toutefois, en cas de mycose, les soins corporels appropriés favorisent également la guérison et peuvent empêcher le champignon de revenir.

Dessécher le champignon

La première chose à faire pour lutter contre des mycoses cutanées et des mycoses des ongles est de veiller à ce que votre peau soit toujours aussi sèche que possible. Les levures aiment les environnements chauds et humides et s’installent donc de préférence dans les plis cutanés ou les espaces entre les orteils. En cas de mycose, il est donc important de se sécher soigneusement la peau après la douche: entre les orteils, mais aussi dans les plis cutanés au niveau du ventre et sous la poitrine. Veillez impérativement à utiliser une serviette de toilette distincte pour les zones touchées afin de ne pas propager le champignon. De plus, séchez la peau en la tamponnant délicatement et non en la frictionnant, car ceci peut l’irriter et propager l’infection. Si vous avez la peau très sensible, vous pouvez aussi sécher les zones touchées avec précaution à l’aide d’un sèche-cheveux.
Veillez à ce que les zones touchées par le champignon soient bien sèches non seulement après la douche, mais aussi toute la journée. Aérez la peau et portez des vêtements amples en coton qui la laissent respirer. Changez-vous si vous avez beaucoup transpiré et tamponnez régulièrement les plis cutanés avec une serviette de toilette propre.

L’excès d’hygiène corporelle est néfaste

Ne savonnez pas les zones corporelles touchées par une mycose cutanée: il est impossible de se débarrasser des champignons par simple nettoyage. L’excès d’hygiène est même néfaste, car cela irrite encore plus la peau déjà agressée et offre de nouveaux points d’attaque au champignon. Il convient d’être particulièrement prudent au niveau de la zone vaginale. Le savon et le gel douche perturbent la flore vaginale naturelle, le système de défense de votre corps contre les bactéries et les champignons. Pour la toilette intime, utilisez uniquement de l’eau chaude ou une lotion douce spécifique contenant des acides lactiques et présentant un pH de 4,5 au maximum. Evitez les gants de toilette, car ce sont des milieux de culture très appréciés des agents pathogènes.

Bien choisir ses vêtements et ses chaussures

En cas de mycose, il convient aussi de choisir soigneusement ses vêtements et ses chaussures. Les tissus grossiers peuvent irriter encore plus la peau agressée, et l’humidité s’accumule facilement sous les fibres synthétiques. Lors du choix des chaussures, il est particulièrement important de veiller à ce que les orteils ne butent pas contre la chaussure et ne soient pas comprimés. Les champignons pathogènes pourraient s’introduire sous l’ongle via les petites lésions ainsi causées et provoquer une mycose des ongles.

Prévenir toute contamination

Les mycoses cutanées sont contagieuses. Par égard pour votre entourage, veillez à éviter toute contamination. Les personnes qui vivent avec vous sont particulièrement à risque. Parlez-leur de votre mycose. Après tout, il n’y a aucune raison d’avoir honte d’une mycose du pied par exemple, c’est une affection très fréquente. Veillez également à ne pas utiliser la même serviette de toilette que les personnes avec lesquelles vous vivez, et, si possible, ne marchez pas pieds nus dans la salle de bains. A la piscine, les chaussures de bain évitent également de contaminer d’autres personnes. Lavez-vous soigneusement les mains après avoir traité les zones infectées.
En cas de mycose du pied actuelle ou passée, ne prêtez ou ne vendez pas vos chaussures car les champignons pathogènes guettent dans les fragments de peau qui ont pu s’y déposer.
Les serviettes de toilette, le linge de lit et les chaussettes ne doivent être remis dans le placard qu’après avoir été lavés à au moins 60 °C. Pour mettre toutes les chances de son côté ou préserver ses textiles, il est possible d’ajouter une lessive désinfectante qui détruit les germes.

Conseil: Il est ici question non seulement de votre entourage, mais aussi de vous: en fin de compte, ces mesures relatives aux soins corporels en cas de mycose vous évitent également de vous contaminer une nouvelle fois. Si vous remettez vos vieilles chaussures après avoir traité une mycose avec succès, il est tout à fait possible que l’infection réapparaisse. Mais ne jetez pas pour autant toute votre collection de chaussures: traitez celles que vous préférez avec un spray désinfectant qui détruit les spores de champignon indésirables.
Si, en association avec une crème antimycosique, vous suivez correctement ces principes fondamentaux de soins corporels en cas de mycose, vous pouvez lutter efficacement contre les agents pathogènes indésirables et prévenir toute récidive.

Sommet