Reconnaître l’érythème fessier et le traiter efficacement

Un érythème fessier (également appelé dermite fessière ou du siège) est une affection cutanée inflammatoire aiguë qui apparaît sur les fesses, puis s’étend en direction des organes génitaux et du bas-ventre ainsi que le long de l’intérieur des cuisses. Le signe typique de l’érythème fessier est une rougeur de la peau au niveau de la couche, dont l’intensité peut être variable.

Les érythèmes fessiers sont très fréquents chez le nourrisson, car la peau délicate de ce dernier réagit très vite aux irritations en s’altérant. Les causes d’un érythème fessier peuvent être multiples.

  • Contact prolongé avec l’urine et les selles
  • Les bactéries contenues dans les selles libèrent de l’ammoniac irritant pour la peau à partir de l’urée de l’urine. Par ailleurs, les enzymes des selles irritent l’épiderme (couche supérieure de la peau). 
  • Irritation mécanique 
  • La peau de l’enfant frotte sur la couche, ce qui l’irrite. 
  • Humidité et accumulation de chaleur sous les couches 
  • L’humidité fait gonfler la peau, ce qui la rend plus perméable à des agents irritants provenant de l’extérieur.
  • L’humidité et la chaleur peuvent en outre favoriser l’apparition d’une mycose (infection due à des champignons).
  • Allergies 
  • Des allergies, aux produits pour le bain et de soins ou aux matériaux de la couche, par exemple, peuvent provoquer un érythème fessier. 
  • Antibiotiques 
  • Les enfants traités par des antibiotiques sont plus sujets aux irritations cutanées, car leur système immunitaire est déjà affaibli. 
  • La première dent 
  • Lorsque l’enfant fait ses dents, ses défenses immunitaires sont réduites. Cela peut entraîner des altérations de la peau.

Qui peut être touché?

L’érythème fessier représente l’une des affections cutanées les plus fréquentes chez le nourrisson et le petit enfant. A la naissance, la peau d’un bébé est environ 10 fois plus fine que celle d’un adulte, et sa fonction protectrice n’est pas encore complètement développée. De même, le «manteau acide» naturel de la peau ne se forme qu’avec le temps.
Les nourrissons allaités ont plus rarement des problèmes que les enfants nourris au biberon. Toutefois, le risque d’érythème fessier augmente chez tous les nourrissons dès que des aliments lactés sont utilisés en complément. Les selles et l’urine contiennent alors beaucoup plus de bactéries, ce qui irrite la peau. Plus l’enfant grandit, plus sa peau devient résistante.

Symptômes

Un érythème fessier se manifeste par les signes suivants:

  • rougeur; 
  • gonflement; 
  • douleurs; 
  • brûlures; 
  • formation éventuelle de vésicules; 
  • odeur éventuelle d’ammoniac.

Lorsque l’érythème fessier apparaît tout d’abord autour de l’anus, puis s’étend sur les fesses, et que l’enfant présente également les symptômes énumérés ci-après, il est probable qu’il souffre d’un érythème fessier accompagné d’une mycose.
Les symptômes additionnels de l’érythème fessier accompagné d’une mycose sont les suivants:

  • rougeur bien délimitée; 
  • squames blanches (peau qui pèle) en périphérie;
  • vésicules ouvertes avec une collerette blanche; 
  • papules, ou éventuellement pustules, isolées faisant la taille d’une tête d’épingle et situées sur les bords de la rougeur.

Traitement

Un érythème fessier doit être traité aussi rapidement que possible afin d’éviter qu’il ne s’étende et que d’autres complications ne surviennent.
Lorsque l’érythème fessier est léger, il est recommandé d’employer un onguent gras (Bepanthen Onguent*, par exemple) qui est bien toléré par la peau, agit contre l’inflammation et accélère la guérison.
Lorsque l’érythème fessier s’accompagne d’une mycose, on utilise des crèmes antimycosiques, qui contiennent un principe actif appelé clotrimazole, par exemple.

*Ceci est un médicament autorisé. Lisez la notice d’emballage.

Utilisation:
Erythème fessier léger: lors de chaque changement de couche, appliquer une fine couche de Bepanthen Onguent sur la peau rouge.
Erythème fessier accompagné d’une mycose: appliquer deux à trois fois par jour une crème à base de clotrimazole en couche fine sur les zones touchées.
Chez les enfants âgés de moins de deux ans, une crème à base de clotrimazole ne doit être utilisée que sur prescription médicale.
Si, malgré le traitement de l’érythème fessier simple ou accompagné d’une mycose, aucune amélioration sensible n’apparaît au bout de quelques jours ou si les symptômes deviennent récurrents, un médecin doit être consulté.

Conseils de prévention

L’érythème fessier pouvant s’accompagner d’une grande souffrance pour l’enfant et les parents, il convient de tout faire pour ne pas en arriver là.
Les conseils suivants vous aideront à éviter autant que possible l’apparition d’un érythème fessier chez votre enfant.

  • Changer fréquemment la couche
    La couche de votre enfant doit être changée souvent; de préférence, dès que vous constatez que cette dernière est souillée.
  • Nettoyer en douceur 
    Au niveau de la couche, la peau de votre enfant doit être nettoyée avec beaucoup d’eau chaude et, si nécessaire, avec une solution lavante douce.
  • Evitez, si possible, d’employer des lingettes humides, car ces dernières contiennent souvent des additifs irritants tels que du parfum ou des conservateurs.
  • Bien sécher la peau 
  • Séchez bien la peau de votre enfant en la tamponnant légèrement avec une serviette, même dans les plis. 
  • Air 
    Laissez votre enfant un moment sans couche afin que l’air puisse arriver sur sa peau.
  • Onguent gras 
    Lors de chaque changement de couche, appliquez une fine couche d’un onguent gras protecteur (ex.: Bepanthen Onguent) sur la peau de votre enfant. Ce film gras protégera la peau contre l’humidité, les selles et les frottements. Important: l’onguent gras ne doit contenir aucun conservateur, colorant ou parfum.
  • Qualité des couches 
    Une couche de bonne qualité est perméable à l’air et peut absorber beaucoup de liquide.
Sommet